Fonds d'écran
_____________________________________

1280x1024 | 1024x768

1280x1024 | 1024x768

Musico-chronique
_______________________________________________________________________
FLH, le 26 juin 2007

Bonjour à tous,

Aujourd'hui , 25 juin 2007 que se passe-t-il dans les parages de Bill et des joyeux gentils Mystics : Mauro, David, Stéphane, Gilles, Jean Marie K., Laurent, Pierre, le chat schoei ...??
Hé bien LA grande nouvelle va etre l'arrivée d'un nouveau membre dans la famille, et quelle membre (non non ce n'est pas une faute d'othographe !) car le membre en question est en fait UNE Membre, une chouchoute de membre, dont le prénom est tenu secret (hé oui !), fille d'un des Mystics et petite soeur du chat Shoei ...
Bon, rassurez-vous, le chat a très bien pris l'affaire ,il a compris rapido qu'il ne devait pas rever au petit berceau et donc tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.

"tout cela est bien beau, lui répondit Candide, mais il faut cultiver notre jardin ..." alors cultivons ...

le travail en province et banlieue a repris ou plutot continué, à peine interrompu par l'arrivée de la Merveille; elle avait déjà entendu pas mal de musique avant de naitre, sa maman étant venue sur un concert en Bretagne, elle savait donc les contraintes du métier et elle se réjouissait d'arriver pour se faire dédicacer l'album qui arrive lui aussi...
Donc le travail a continué à être intense, mais ce n'était pas tout !
Il y a des concerts qui arrivent :
la cigale, le 19 novembre à Paris, mais d'autres...

Alors je vais vous raconter ça, pour ceux qui n'auraient pas pu venir... Tout d'abord : banlieue sympa, bananes et chocolat à la poire à volonté pour répétitions... personnellement je ne suis jamais restée pour écouter une repet, les Mystics doivent être entre eux, pour les moments où ils rigolent et aussi pour les moments où la tension monte, avant de se résoudre dans un éclat de rire, meme pas jaune... et parfois même pas à propos de la musique.
Je vais vous dire quelque chose d'un peu secret, comme vous le constatez depuis toujours, Bill a la manie des couvre-chefs, chapeaux, berets, casquettes, tout, il aime ça, il a la tête à ça.

Dont acte !
Hélas ! Pour certains, il veut que chacun fasse comme lui, c'est son rêve, que les zoiseaux se couvrent le chef, alors de temps en temps il part roder dans Paris et revient la carte bleue éclatée sur les boulevards avec des casquettes ou autres... Hélas pour lui, tout le monde ne peut pas porter de couvre-chefs, les chefs restent donc à découvert, et Bill ça lui fend le coeur... le pas suivant est le « discours de la méthode » ou « la théorie du chapeau ». Toute la famille le connait et ne lui en veut pas, c'est une sorte de défaut de la cuirasse. Je vous en dirai d'autres une autre fois...

mais revenons à notre jardin qui n'est toujours pas cultivé... et ceci va nous amener à notre rencontre avec Olivier qui lui, a eu le courage de me secouer, en me disant le nez dessus (sur ma paresse relative) que je n'écrivais pas assez et que finalement les visiteurs du soir du site aimaient avoir des nouvelles, mais j'anticipe.

Nous voilà partis samedi 23 Juin, vers les 14 h pour le nord de Paris, vers la Picardie, au de là de Senlis où Bill est né... ça commence bien, plusieurs voitures, personnes en retard, bill un peu en avance (c'est sa came !),tranquilles...
Bon celui de l'équipe monté dans la voiture de bill et désormais baptisé "GPS" nous fait perdre un certain nombre de fois, mais on arrive tout de même dans un petit village, très joli avec de belles maisons et des champs autour, bien dans la campagne, plus du tout la banlieue, la vraie vie, où on peut bosser mais avoir des potes tout de même... à MONTIERS dans l'Oise. Bill et Laurent sont chez eux... c'est l'Oise.

La famille se reforme rapidement, vers 15h30, tout va bien, le chat n'est pas venu, il regardera Smallville à la télé : c'est un chat.
Balance, tranquillement, sans vraiment de stress, les organisateurs sont extremement contents de voir Bill et les zoiseaux favoris, et l'ambiance est excellente, il fait même du soleil (pas brulant , mais bon !)...
une jolie tente abrite un beau cattering, on prend l'apéro de bonne heure, un groupe ouvre le Festival, les bachi bouzouks, bons musiciens et bonne musique, et PATATRA !!

MALHEUR DE MALHEUR
PUTREFACTION DE NOS ESPRITS INNOCENTS
la pluie arrive.
Le groupe continue à jouer, stoique, environ une heure, et il pleut bien maintenant, et nous remontons sur scène pour ré-installer Bill, il pleut toujours, ce n'est pas encore la catastrophe, pas loin tout de même...
Bill et les zoiseaux attaquent... ils veulent faire un concert dans l'esprit qui les habite : les titres bien prévus et pensés, un déroulé pour que chacun puisse trouver sa place, des respirations, des silences, des crescendo (crescendi ?? ) mais la seule chose qui va aller CRESCENDO c'est la flotte.
On avait déjà reculé les pédales et les micros de Bill et Mauro, hélas rien n'y fait, la tente a été construite de telle façon qu'on ne puisse pas l'avancer, donc problème, il pleut de plus en plus, c'est Moby Dick dans la tempete... il faut arreter le concert.
On couvre, mais il n'y a pas de film de polyurhétane, donc on couvre comme on peut avec des sacs en plastique, on recule encore... et encore... quelqu'un cri dans le public qui est toujours là que les « stones jouent sous la pluie », ce qui n'est certainement pas faux, mais je subodore que les vérifications de sécu, l'armoire électrique et le reste sont plus revérifiés que dans notre cas...
MIRACOLO
la pluis s'estompe... ils reviennent jouer, le public est resté presque totalement, il y a vraiment du monde, quel courage, ils sont trop sympas !!
Si bien que tout à coup, on entend un titre et ça sonne à nos oreilles comme l'appel du loup : Mauro va nous faire le coup de descendre dans la foule... sous la pluie, il a effectivement de nouveau un émetteur... ON Y VA.
Il est absolument incroyable, il joue, il s'arrete devant les personnes, il continue, c'est ça qui est fou, à jouer excellement, pas à faire un show américian absurde, il fait jouer des petits enfants emerveillés.
Le concert continue encore, et puis là, c'est tempete sur le Mont Chauve, les amplis fument, les micros sont bien proches des bouches, les pieds trempés (le lendemain soir les chaussures ne sont pas sèches) les doigts sur les guitares electrifiées (on a rangé le dobro tout de même) ,Pierre se donne un mal de chien ou de chat pour que ça fonctionne encore un peu , sublime chorus de batterie , il faut arreter ......... c'est la beresina, la Générale la pluie a vaincu le groupe... les spectateurs sont en délire, tout est bien.
En fait, j'aurai un peu de mal à faire sortir mon auto d'une ornière que la pluie a creusé sous une roue.
Personne n'est blessé, je sais que c'était un gros risque, ils avaient tellement envie de jouer... c'était assez dramatique cette envie de jouer couplée à la force de la foule.
Tout le monde a été heureux, on verra la prochaine fois !
Parce que je crois que peu de personnes se sont rendues vraiment compte de la dangerosité de ce qui se passait.
Comme disait un autre musicien qui n'est plus là, dans les mêmes conditions de pluie, "je suis venu pour jouer : pas pour mourir"  il n'avait pas tout à fait tord.
On a tout jeté dans les fly-cases, n'importe comment, en essuyant un peu pour ne pas trop transporter la pluie à Paris, mais lorsqu'on a tout ouvert à paris, il y avait encore de l'eau qui a coulé sur nos pieds.

Que je vous dise, maintenant que nous allons mettre des photos nouvelles. tout d'abord, j'ai rencontré un « réveilleur », Olivier, je lui ai demandé des photos, car je veux absolument me souvenir de l'algarade qu'il m'a passé pour que j'écrive plus, et on est devenu un peu copain : donc il est chargé de me rappeler que je dois écrire plus... ensuite il y avait notre Fredérique, la photographe qui est une amie de la famille dont elle a fini par faire partie facilement, qui a aussi pris des photos, et meme moi, qui ai photographié la balance.

Je ne sais pas si j'ai autre chose à vous dire, sauf que les labels c'est bien long et que je commence, lorsqu'il faut mettre des mails ou parler à dire exactement ce que je pense, car les titres sont top, les arrangements, les paroles revisitées, nickel, les sons à tomber, et les solis ou accompagnements géants, alor , lachez-moi, et prenez votre pied en écoutant ça et ne me dites surtout pas qu'il y a d'autres musiciens ou d'autres groupes qui font aussi bien ! C'est faux !

Prochain concert :
a coté de carcassonne
ensuite les nuits du péplum vers dijon, on me dit Alésia (29 juillet) mais d'après Asterix les gaulois ne veulent pas savoir où s'est passée la bataille avec les legions de César... franchement on s'en moque : voir arriver quand on tranquille dans sa forêt, peut-être même proche des vignes les légions avec leurs bucsins et leurs cuirasses brillantes ou sombres de cuir... BRRRRRRRRRR
on préfère y faire de la musique et n'oubliez pas le 19 novembre à la Cigale
a tout de suite !!!!!
flh


Contacts - Copyright ©2007 www.billderaime.com